Route des Plantées – Entre Jouvernex et Jussy
Tél : 06 62 71 67 18
Horaires :
Du Mardi au Vendredi de 17 h à 19 h – Samedi de 10 h à 12 h

Notre Troupeau

Notre troupeau, de 115 têtes environ, est constitué principalement de vaches de race Abondance.
Quelques montbéliardes, issues notamment de la ferme de Sorcy, se sont glissées dans le troupeau !
Nous avons fait plusieurs choix d’élevage …

Pour devenir une vache laitière….

Nous gardons tous les veaux femelles. A 3 ans environ, elles rejoindront le troupeau de vaches laitières (68 places).
Les veaux mâles sont vendus à 10 jours.
Les génisses se côtoient en stabulation libre jusqu’à un an, puis elles découvrent les joies de l’herbage !
Elles seront attachées dans le bâtiment à Sorcy (Orcier) au moins un hiver pour s’habituer à être attachées.
A 2 ans (et en fonction de leur conformation), elles seront mise à la reproduction en liberté avec un taureau.
Après 9 mois de gestation, vers 3 ans, elles vêleront pour la première fois…
La quasi totalité de nos vaches sont nées et élevées ici ! Avec le moins possible d’antibiotique !

Nos vaches sont proches de nous, elles ont toutes un nom et surtout elles ne sont pas écornées !

Question alimentation, elle varie selon l’âge des vaches et la saison…

Nous produisons les céréales (blé, orge, triticale, maïs) nécessaires à l’alimentation de notre troupeau et à leur logement.
Mais certains aliments, de par leur composition, sont obligatoirement achetés, tel le tourteau (résidu d’huile) et les granulés pour les génisses.
Du sel est à leur disposition dans les champs, ou intégrer à leur ration l’hiver.

LES VACHES

L’hiver, en plus de leur ration « permanente » de céréales et de tourteau, elles se nourrissent du foin produit sur l’exploitation. On leur distribue également des betteraves, ce qui leur apporte de la fraîcheur.
Dès que le printemps arrive, elles sortent au parc la journée, au moins pour se dégourdir au départ.
La ration de foin quotidienne diminue progressivement.
Dès que l’herbe est abondante, elles restent dehors jour et nuit, et ne rentrent que pour la traite.
A partir du mois d’août, lorsque la qualité et la quantité d’herbe diminue, elles reçoivent en complément une ration de maïs vert, maïs qui commence à murir, récolté juste avant la distribution quotidienne.
A partir du mois de septembre (quand les jours diminuent), elles rentrent pour dormir.
A partir du mois d’octobre, du foin leur est distribué dans l’écurie.
Lorsqu’elles ne sortent plus (à cause du grand froid ou de la neige), nous mettons en place la ration d’hiver.
Chaque mois, le lait de chacune de nos vaches est analysé individuellement, pour connaître sa qualité et la quantité produite. De là naît une ration adaptée à chaque vache selon son niveau de production et son stade de lactation. La ration est alors enregistrée dans le distributeur automatique d’aliment qui répartit les distributions en 4 prises minimum.

LES VEAUX

Nous leur donnons le biberon avec le lait de leur mère pendant 5 jours minimum.
A partir de la sixième traite, le lait s’est transformé, le colostrum (premier lait) s’est rapproché du lait du reste du troupeau.
Puis une transition est faite avec le lait du troupeau et le veau commence à boire tout seul dans un seau avec une tétine 4 litres par tétée.
Il boira du lait jusqu’à 4 mois minimum. La quantité journalière de lait distribuée diminue progressivement, au profit de granulés complets et adaptés.
A 6 mois, elles se nourriront de foin, jusqu’à leur première mise à l’herbe.

LES GENISSES

Elles se nourrissent d’herbe et de foin. Elles vivent dehors en troupeau et sont rentrées pendant la période de froid et de neige.